Le b-Lift est un appareil de dépressothérapie.

Il est conçu, fabriqué et assemblé au sein de notre usine en Haute-Loire.

La dépressothérapie, en quelques mots :

Le recours à l’instrument permet la parfaite reproductibilité d’une manœuvre et sa constance.

Cette technique consiste à mobiliser les tissus par l’intermédiaire d’une ventouse, dans laquelle une dépression est créée. Elle reproduit les diverses manœuvres des massages manuels. Leur effet est majoré par l’hyperhémie créée par la dépression. L’hyperhémie signe un accroissement des échanges. La ventouse est transparente ce qui permet de contrôler son action.


Nous créons à l’intérieur de la ventouse une aspiration grâce à une pompe. Nous modulons la puissance de cette aspiration, et la contrôlons, à l’aide d’un manomètre. Ceci permet de contrôler le mode d’action et l’intensité de la dépressothérapie, afin d’améliorer le traitement, et de raccourcir sa durée. L’effet obtenu est en fonction de celle-ci, ainsi que du diamètre de la ventouse utilisée, de la dépression appliquée, et du mode de déplacement de la ventouse par l’utilisateur.

La ventouse varie donc en forme et en diamètre. Nous reproduisons, et réalisons, par son intermédiaire, les techniques classiques de massages : le palper-rouler, le pétrissage, l’étirement et les pressions glissées. Nous pouvons également utiliser le mode séquentiel : il y a alternances régulières et programmées de dépressions hautes et basses dans la ventouse. Ce mode est indiqué en rhumatologie et traumatologie car les cicatrices sont très hyperhémiantes.

Grâce à la nouvelle technologie « b-Lift », les traitements sont optimisés par la dépressothérapie.

LA TECHNOLOGIE DU B-LIFT :

∎ Des traitements et des soins prédéfinis suivant les pathologies.
∎ Des paramètres personnalisables pour chaque traitement adapté à votre patient.
∎ Une mémoire pour créer vos propres programmes.
∎ « b-Lift » est idéal pour le traitement des cicatrices.
∎ L’appareil a 2 modes de travail : le mode continu et le mode pulsé (réglage temps et valeur vide haut & vide bas).

Sa connectique est facile pour un branchement rapide et aisé pour les changements de ventouses.

L’utilisation des petites ventouses est facile et précise grâce à son stylet. Les ventouses sont faciles à nettoyer.

L’appareil est équipé d’un écran tactile rétroéclairé.

B-LIFT, POUR QUELLE UTILISATIONS ?

☰ EFFETS TISSULAIRES DU B-LIFT :

∎ Drainage.
∎ Hyperhémie, accroissement des échanges, élimination des déchets.
∎ Assouplissement.
∎ Décollement.
∎ Effet défibrosant.
∎ Effet antalgique (séquentialité).
Nous pouvons résumer ces diverses pratiques de la dépressothérapie en fonction des domaines d’application.


☰ INDICATIONS :

Rhumatologie

La pratique la plus courante consiste, en l’usage de la ventouse en pression glissée, de mêmes type et direction des traits que dans le massage manuel, à l’aide d’une ventouse moyenne, suivie en fin de séance de massage de vacuothérapie en alternance mode séquentiel sur les zones hyperalgiques et/ou contracturées.

Kinésithérapie du sport-traumatologie

La ventouse vient au secours de la main. Par exemple, pour les pathologies tendineuses : lors des manœuvres en glissée sous forme de petite ventouse à très forte dépression.

Cicatrices

Pour reproduire et majorer les effets du massage manuel, on utilise :
∎ un jeu de ventouses de calibre différents en fonction des régions à traiter.
∎ des déplacements différents, en local ou de proche en proche.
∎ des dépressions adaptées :
— de 150 à 200 mbars (faible pression) : augmentation de la perméabilité capillaire.
— de 400 à 500 mbars : effet d’anti-rétraction, un effet d’assouplissement et d’étirement.
— de 600 à 900 mbars : effet décollement.

Même en mode séquentiel, il est déconseillé d’utiliser le b-lift sur les cicatrices inflammatoires (hypertrophiques et chéloïdes) et les peaux irradiées.

Esthétique

De même que dans le massage manuel, l’effet obtenu est une meilleure microcirculation tissulaire, une amélioration de l’élasticité de la peau , une amélioration des diverses fonctions de celle-ci.

Massage reflèxe

La ventouse peut se substituer au doigt pour la réalisation des divers traits. Pour cela, il se doit de recourir à la petite ventouse sous très forte dépression.

LES ACCESSOIRES DU B-LIFT :

∎ 5 ventouses de tailles variables : cela permet de s’adapter au mieux aux parties à traiter.
∎ 1 ventouse souple : épouse au mieux les parties les moins faciles d’accès.
∎ 1 stylet porte-ventouse : pour un travail précis avec les petites ventouses.
∎ 1 tuyau aspirant de 2 m : autorise une grande mobilité.

En option :

∎ 1 télécommande de contrôle à distance : évite les allers-retours pendant le travail. De plus, elle est petite, tient très facilement dans une poche.
∎ 1 sac de transport : rend l’appareil très mobile car le b-Lift est un produit léger.
∎ 1 guéridon : permet de placer l’appareil au plus proche du patient, et dispose de rangements pour l’ensemble des accessoires.