L’Ultravet est un appareil à ultrason, étudié, développé, fabriqué et assemblé au sein de notre usine en Haute-Loire.

LES PRINCIPES PHYSIQUES DES ULTRASONS ET CONSÉQUENCES PRATIQUES :

Comme toute onde qui se propage à travers les tissus, les ondes ultrasonores subissent des phénomènes de réflexion, de réfraction, de diffusion, d’absorption par les différents tissus traversés.

Cliquez sur l'image de droite pour l'ouvrir


☰ AIR :

A l’impédance acoustique élevée , n’est pratiquement pas traversé par les US => Réflexion presque totale et échauffement important à l’interface avec les tissus + ondes réfléchies reviennent vers la tête à US => 1) Risque important de brûlures – 2) Risques d’abîmer la tête à US => Nécessité utilisation d’un gel conducteur.

☰ PEAU :

Les poils forment des couches d’air isolantes. => zones de réflexion des ultrasons et surchauffe => risques de brûlures – Perte d’efficacité du traitement => Nécessité de tondre la peau et dégraissage à l’alcool.

☰ INTERFACES :

Le flux d’ondes sonores est amené à traverser d’une part plusieurs interfaces entre les tissus , et d’autre part les tissus eux-mêmes qui peuvent être de structure hétérogène – A chaque interface le flux subit des phénomènes de réflexion et de diffraction qui atténuent progressivement sa puissance (donc l’efficacité) le long de son chemin jusqu’au tissu cible => Pour limiter au maximum ces phénomènes, il est important que le flux soit le plus proche de la normale à ces différentes plans . La tête à US doit 1) avoir le maximum de contact avec la peau (au travers du gel de couplage 2) être tenue le plus perpendiculairement possible aux surfaces à traiter.

☰ PROFONDEUR :

Selon la profondeur du tissu cible d’une part, et du fait de l’atténuation de la puissance des US avec les différentes couches traversées d’autre part, il est important de sélectionner la fréquence la plus adaptée pour un traitement optimal => Jusqu’à 2 cm de profondeur: utiliser les hautes fréquences (3 MHz) – Entre 2 et 5 cm : utiliser les basses fréquences (1 Mhz).

☰ MOUVEMENT :

Du fait des phénomènes de réflexions accompagnés de libération de chaleur, afin d’éviter les risques de brûlures (en profondeur, aux interfaces) et en superficie (surchauffe de la tête) => il est important de garder la tête à US en mouvement, surtout lors d’utilisation en flux continu , mais aussi en flux pulsé jusqu’à 50%.

LA TECHNOLOGIE D'ULTRAVET

∎ Un accès équidés et un accès carnivores suivant les pathologies.
∎ Programmes prédéfinis pour chaque pathologie (entorse, tendinite, arthrose…).
∎ Des traitements particuliers (point d’acupuncture, tigger point…).
∎ Des paramètres réglables pour chaque traitement (fréquence, puissance, durée du traitement…).
∎ Une mémoire pour créer votre propre traitement.
∎ Calibrage automatique des têtes.
∎ Information visuelle du contact optimal des têtes.
∎ Produit développé avec la collaboration du Docteur Serge SAWAYA.

INDICATIONS DES ULTRASONS THÉRAPEUTIQUES

=> Les principales indications des US concernent les affections au stade subaigu et chronique : 72 h après traumatisme surtout quand il s’agit de traitements avec des US en mode continu ou pulsé à 80% et 50%.

Toutefois il peut être également possible de bénéficier des propriétés antalgiques et trophiques des US fortement pulsés (20%) lors d’affections en phase aiguë. Il est alors recommandé d’associer à une thérapie par le froid (massages à la glace ou compresses de froid suivis d’US à 20%).

∎ Troubles post-traumatiques : œdème inflammatoire, hématomes, douleurs postopératoires.
∎ Contractures et douleurs musculaires.
∎ Douleurs capsulo-ligamentaires (Entorses).
∎ Séquelles et cicatrices fibreuses de traumatismes articulaires, tendineux ou musculaires.
∎ Arthrose, raideurs , ankyloses articulaires : Échauffement avec US en mode continu ou pulsé à 50% suivis de mobilisations et étirements longs et soutenus.
∎ Arthrose avant massages et mobilisations passives.
∎ L’application d’Ultrasons à faible intensité (£ 0,5 W/cm²) favorise la cicatrisation cartilagineuse et osseuse lors de retards à l’ostéosynthèse.
∎ Les US à faible intensité favorisent également la cicatrisation nerveuse (axonométsis, chirurgie nerveuse).
∎ Affections cutanées : les cicatrices chirurgicales (si elles ont moins de 3 mois) : pouvoir défibrosant. Les escarres, ulcères cutanés et plaies atones, les plaies et greffes cutanées : favorisent le processus de cicatrisation.


LES ACCESSOIRES DE L'ULTRAVET :